STRUCTURES ASSOCIATIVES

La DGI est beaucoup plus qu’une simple entité fiscale. Elle abrite en son sein diverses associations à caractère culturel, sportif, syndical, etc. Toutes ces associations visent à promouvoir la fraternité, la bonne conduite et l’entraide entre les agents.
Les différentes associations sont :

AMICALE DES AGENTS RETRAITES DES IMPÔTS (AARI)

Amicale des agents retraités des impôts (AARI)

Présentation de l’Amicale des agents retraités des impôts (AARI)
L’Amicale des Agents Retraités des Impôts (AARI) est une Association apolitique, laïque et non partisane à but non lucratif conformément à la loi 064-2015/CNT du 20 octobre 2015.
Elle est ouverte à l’ensemble des travailleurs de la Direction générale des impôts ayant fait valoir leur droit à la retraite quel que soit leur grade.
Elle a été créée en 2017, confère Récépissé de déclaration d’existence d’association Numéro N00000169101 du 05 mai 2017.
I . Les But et Objectifs de l’AARI
L’AARI a pour but de promouvoir l’entraide et la solidarité entre ses membres. Pour ce faire, elle se fixe comme objectifs de travailler au bien-être et à l’épanouissement de chacun et de tous, entretenir les liens entre les membres à travers l’organisation d’activités récréatives et proposer son expertise à l’Administration fiscale en cas de besoin.
II. Les Conditions d’adhésion
Tout agent des impôts admis à faire valoir ses droits à la retraite et qui adhère aux Statuts et Règlement intérieur peut être membre de l’AARI. A cet effet, il existe trois catégories de membres.
Le membre actif est celui qui a acquitté le droit d’adhésion, à jour de ses cotisations et qui participe aux activités de l’Amicale ;
le membre sympathisant est celui qui souscrit aux objectifs de l’Amicale sans adhérer ;
le membre d’honneur dont la qualité est attribuée sur décision de l’Assemblée générale aux personnes qui apportent un soutien conséquent à l’Amicale.
III. Les Instances
1 L’Assemblée Générale
L’Assemblée générale (A.G) est l’instance suprême de l’AARI. Elle se réunit deux fois par an sur convocation du Coordonnateur National et statue sur :
L’orientation générale de l’AARI ;
le projet du budget et le programme d’activité prévisionnel;
le rapport moral et financier de la coordination nationale ;
le rapport de fin de mandat de la coordination ;
la relecture des textes fondamentaux ;
la dissolution et la liquidation de l’AARI.
2. La Coordination Nationale
La Coordination Nationale (C.N) est l’organe d’exécution des décisions de l’A.G. Les membres de la C.N sont élus par l’A.G pour un mandat de deux (02) ans, renouvelable une fois.
La Coordination Nationale comprend :
un Coordonnateur National ;
un Coordonnateur National Adjoint ;
un Secrétaire Général ;
un Secrétaire Général Adjoint ;
un Secrétaire à l’organisation et à l’information ;
un Secrétaire Adjoint à l’organisation et à l’Information ;
un Trésorier.
La Coordination se réunit une fois par mois sur convocation du Coordonnateur National et a pour missions essentielles :
la prise d’initiatives visant à réaliser les objectifs de l’AARI ;
l’élaboration des projets de programme d’activités et de budget ;
l’exécution du programme d’activité ;
l’élaboration du rapport d’activités moral et financier.
3 Les commissaires aux comptes
Deux (02) Commissaires aux comptes sont élus par l’Assemblée Générale pour un mandat de deux (02) ans, renouvelable une fois. Ils sont chargés du contrôle de la gestion financière de la Coordination Nationale.
Ils ne sont pas membres de la Coordination Nationale mais peuvent participer aux rencontres de ladite Coordination en qualité d’observateurs.
IV- Les ressources
Les ressources de l’AARI sont constituées par :
les droits d’adhésion ;
les cotisations mensuelles ;
les souscriptions spéciales ;
les subventions ;
les dons et legs.
V- Les dépenses
IL existe deux (02) types de dépenses :
les dépenses ordinaires constituées essentiellement des dépenses entrant dans le cadre de l’exécution du programme d’activités adopté en Assemblée Générale ;
les dépenses extraordinaires engagées lors des contributions symboliques à l’adresse des membres lors de la survenance d’évènements sociaux ( mariage, maladie, décès).
VI- Les activités
L’AARI, conformément aux objectifs définis dans ses Statuts, organise régulièrement des activités de détente à travers la sortie annuelle et la cérémonie de présentation de vœux.
Au cours du mois de juillet 2023 l’AARI, en collaboration avec la MUTRAF, a organisé une séance de formation à l’intention de ses membres sur l’utilisation de la plateforme de gestion des prestations sanitaires PIMcare.
Aussi, l’AARI prend part à la séance de formation qui a lieu chaque année à l’adresse des futurs retraités organisée par la DGI.
Enfin, des visites touristiques de groupe sont organisées au profit des membres.
VII- Les perspectives
En termes de perspectives l’AARI envisage la mise en place de Sections, en plus de celle de l’Ouest, dans les autres circonscriptions régionales en vue d’assurer une couverture générale du pays au grand bonheur de ses adhérents.
La signature du projet d’accord tripartite DGI-AARI-MUTRAF est vivement attendue afin de booster la capacité d’action de l’Amicale.
Enfin, l’AARI entend développer les relations avec les Amicales, organisations sœurs du Trésor et de la Douane.

AMICALE DES FEMMES DES IMPOTS (AFI)

Amicale des femmes des impôts (AFI)

AMICALE DES FEMMES DES IMPOTS (AFI)
I. Présentation
L’Amicale des Femmes des Impôts est un rassemblement qui œuvre à regrouper toutes les femmes travaillant ou ayant travaillé dans les services des impôts. Elle a pour but de :

  • promouvoir les droits de la Femme et participer à la formation continue de ses membres ;
  • initier et entretenir un partenariat dynamique avec toutes les institutions ou associations nationales ou internationales;
  • œuvrer à l’épanouissement des femmes et créer un cadre d’échange et de entre les femmes ;
  • d’œuvrer à regrouper toutes les femmes travaillant ou ayant travaillé dans les services des Impôts.

II. Composition du bureau exécutif

POSTES NOMS ET PRENOMS CONTACTS
 Présidente   GO / KANYILI Abibou 70 26 90 82
 Vice-présidente   TOPAN Mariam 70 26 75 56
 Secrétaire générale   SAWADOGO Djénéba 76 64 33 86
 Secrétaire générale adjointe   KABORE Sountongnoma Florence 77 73 20 64
 Trésorière   TAPSOBA / ILBOUDO Martine 71 48 68 38
 Trésorière adjointe   SAVADOGO / YAMEOGO Watty 76 69 75 38
 Secrétaire chargée de l’information   BASSONO / DIANDE Absatou 74 08 75 30
 Secrétaire adjointe chargée de l’information    SOME Mwinsoba Bernadette 71 32 92 37
 Secrétaire adjointe chargée de l’information   ZEBA / OUABA Kangnopouli 70 40 95 60
 Secrétaire chargée de l’organisation    GAMENE Awa 76 66 14 15
Secrétaire adjointe chargée de l’organisation   DONDASSE/KABORE Viviane 70 18 44 55
Secrétaire adjointe chargée de l’organisation   SANOU / NIKIEMA Awa 72 80 95 55
Secrétaire chargée des relations extérieures    OUEDRAOGO Minata 70 16 32 32
Secrétaire adjointe chargée des relations extérieures adjointe    KABORE Assita 76 96 35 74

III. Commissaires aux comptes

POSTES NOMS ET PRENOMS CONTACTS
Commissaires aux comptes THIOMBIANO Céline

BAGAGNAN/OUEDRAOGO Azèta

70 28 77 59

70 16 40 64

IV. Adhésion
L’AMICALE DES FEMMES DES IMPOTS est ouverte toute femme travaillant dans les services des Impôts ou ayant travaillé dans les services des Impôts (les retraitées) sans distinction aucune qui souscrit sans réserve aux présents statuts et au règlement intérieur.
L’adhésion à l’association est libre et individuelle.
Le Bureau Exécutif est élu par l’Assemblée Générale pour un mandat de trois (03) ans renouvelables.
V. Evénements
L’Amicale des Femmes des Impôts a vu le jour le 31 août 2006.
Plusieurs grandes manifestations annuelles jalonnent son calendrier :
• Au début de chaque l’année, une cérémonie des vœux est organisée ;
• Des formations à l’endroit des femmes organisées par l’amicale ou d’autres associations sœurs;
• A chaque fin décembre, un arbre de Noël est organisé pour les enfants des agents des Impôts;
• D’autres manifestations, plus ponctuelles viennent compléter ce calendrier comme des sorties.
VI. Contact
Pour nous contacter, veuillez composer lez numéros suivants: 76 64 33 86 – 70 26 90 82.

AMICALE DES SPORTIFS DE LA DGI (AS-DGI)

Amicale des sportifs de la Direction générale des impôts (AS-DGI)

Amicale Sportive de la Direction générale des impôts (AS-DGI)

I. Objectifs
L’Amicale Sportive de la DGI (AS – DGI) est une association des sportifs de la Direction Générale des Impôts (DGI) dont le but est de promouvoir le sport sous ses multiples facettes au sein de la DGI. A travers ses 5 sections, à savoir le Football, le Volleyball, le Tennis de table, la Pétanque et le Karaté, elle permet à chaque agent de l’administration fiscale Burkinabè, de s’épanouir dans la pratique d’un sport adapté à ses envies et à ses besoins. Fédératrice, elle constitue un important médium de cohésion au sein de la DGI. Ce que reflète bien sa devise “Amitié – Solidarité – Victoire”.
L’AS-DGI peut également s’enorgueillir de ses bons résultats car, ayant remporté plus d’une vingtaine de trophées aussi bien sur le plan national que sur celui international en Football et en Volleyball.
II. Création
L’Amicale Sportive de la DGI est créée en 1982 par Monsieur Sylvain KABORE, qui œuvrera par la suite à mobiliser des agents des impôts footballeurs pour constituer une association, avec l’encouragement et le soutien du Directeur général des impôts, Monsieur Augustin N. TRAORE.
D’une seule section de « Football » qui offrait aux agents une saine activité de divertissement dans une ambiance détendue, elle a évolué pour devenir multidisciplinaire. C’est ainsi qu’en 1984, avec l’avènement de la révolution qui a instauré le sport de masse, elle va créer la section de « Volleyball ». En 1992, lors de sa 1ère sortie internationale au Ghana, l’AS-DGI remporte le trophée.
Elle décide alors de mettre en place son 1er bureau exécutif avec, à sa tête, le Président Monsieur Pascal SANOU et le Secrétaire général Monsieur Sylvain KABORE. En 1994, les sections de « Tennis de Table » et de « Pétanque » vont voir le jour. De 1997 à 1999, l’Amicale est dirigée par Monsieur SIEMDE Boureima. De 2000 à 2004, Monsieur SANOU Pascal est réélu Président. Il encouragera la banalisation du sport féminin en créant l’équipe féminine de Volleyball appelée « les hirondelles ».
III. Quelques dirigeants de la structure
De juillet 2004 à 2008, Monsieur Charles Émile BATIONO préside aux destinées de l’AS-DGI. De 2008 à 2019, l’AS-DGI est placée sous la Présidence de Monsieur Dénis NANEMA. Depuis octobre 2019, elle est sous la Présidence de Monsieur Amselme BASSOLE.
IV. Contact
L’AS DGI est joignable sur le 78-80-77-61.

CLUB TOASTMASTERS DE DGI OUAGA LUMIERE

Club ToastMasters de DGI OUAGA LUMIERE

Région 11- District 94 – Division C – Secteur 48
N° Club 4460439 TOASTMASTERS
CLUB DGI OUAGA LUMIERE
I. PRESENTATION DU CLUB DGI-OUAGA-LUMIERE
Toastmaster International est structuré en régions, les régions divisées en districts, les districts en divisions, les divisions subdivisées en secteurs et un secteur est composé d’un certain nombre de clubs. Le Club Toastmaster DGI-OUAGA LUMIERE relève de la Région 11, du District 94, de la Division C et du secteur 48.
Le Club Toastmaster DGI-OUAGA LUMIERE a vu le jour le 1er avril 2015 sous le leadership d’imminents Toastmasters. Au nombre des devanciers et pères fondateurs, Il sied de faire une mention spéciale à la DTM, Alice HENRY, marraine du club, au DTM Robert SANHAMA, mentor du club, au Past Président Daouda KIRAKOYA, premier Président du club, au deuxième Past Présidente, DTM Abibou GO, au troisième Past Président, DTM Amos ZONGNABA, au quatrième Past Président, DTM Aboubacar NACANABO, au cinquième Past Président, Guy Barnabé BATIONO, au sixième Past Présidente, Rakiatou KONATE, au septième Past Présidente, Djénéba SAWADOGO et à l’Immédiate Past Présidente, Viviane DONDASSE.
Félicitations à ces illustres Toastmasters qui ont créée ou dirigé le club. Ils ont su entretenir et transmettre d’année en année un flambeau incandescent à leurs successeurs.
Aujourd’hui ils doivent être fiers d’avoir légué un club performant qui réalise avec brio ses missions.

II. MISSIONS DU CLUB DGI-OUAGA-LUMIERE
Il poursuit au profit de ses membres, les missions suivantes :

  • L’amélioration des compétences en communication et leadership;
  • La progression dans de nombreux domaines professionnels, sociaux ou familiaux;
  • Le perfectionnement et la maîtrise de l’art de parler en public;
  • Le peaufinement du sens de la persuasion;
  • Le développement de l’estime de soi et la confiance en soi;
  • L’apprentissage à préparer et à présenter des discours avec assurance;
  • L’Organisation et la gestion des réunions;
  • L’offre de meilleures présentations;
  • Le Développement du leadership et du sens de l’organisation;
  • La capacitation en compétences de leadership

L’accomplissement de ces missions induit la concrétisation de plusieurs objectifs.
III. OBJECTIFS DU CLUB DGI-OUAGA-LUMIERE
Le club mène les activités se rapportant à la communication d’une part et d’autre part, celles relatives au leadership en vue d’atteindre ses objectifs.
Il tient régulière des sessions, organise des sessions de qualité, assure l’enrôlement de tous les membres au pathways, encourage les membres à suivre les formations afin d’évoluer dans leurs paths, il met en place un système de mentorat, il forme les apprenant à travers les jeux de rôles, la réalisation des capsules de formation, les débats etc.

1- Formation
La formation à Toastmaster vise à outiller les membres de plusieurs compétences synthétiser dans deux rubriques que sont la communication et le leadership.
Chaque apprenant est engagé dans une filière de formation appelé “path“ qui signifie parcours. Les onze (11) branches d’apprentissage les plus connues sont :

  1. Planification innovante,
  2. Maitriser vos présentations,
  3. Humour captivant,
  4. Coaching efficace,
  5. Leadership dynamique,
  6. Relation stratégique,
  7. Persuasion influente,
  8. Stratégie de motivation,
  9. Leadership de développement,
  10. Collaboration de l’équipe,
  11. Communication visionnaire.

L’accomplissement de ces onze domaines d’apprentissage permet d’acquérir cinq compétences essentielles que sont ; la prise de parole en public, la communication interpersonnelle, le leadership stratégique, la gestion et la confiance en soi.

2- Jeux de rôles
Le membre outre la réalisation des projets de son path, joue des rôles pendant les sessions.
Le Club tient ses sessions dans la salle « Lumière » de la DGI, chaque deuxième et chaque quatrième mercredi du mois à partir de 16h15mn et elle est sensée durer 1h30mn environ. Lors desdites sessions, l’apprenant peut jouer le rôle de grammairien, de chronométreur, de veilleur, de compteur des hésitations, de l’évaluateur général, de l’animateur, de l’évaluateur de discours, de meneur des improvisations ou d’orateur. En ce qui concerne ce dernier rôle, il peut être amené à prononcer un discours improvisé sur un sujet quelconque et dont il n’a pas eu connaissance auparavant ou un discours préparé de 7mn, de 20 mn ou plus
A travers ces jeux de rôles le membre acquiert des aptitudes telles que la bonne gestion du temps, la bonne écoute, la bonne structuration du discours, des improvisations à succès, la bonne communication.
En plus des jeux de rôles au cours d’une session, le Toastmaster est le plus souvent invité à occuper des positions (voir ci-dessous, les postes d’officiers de club) au sein de l’équipe dirigeante à l’échelle du club. Cet exercice des postes de leadership, entraine le membre à acquérir des aptitudes à manager efficacement ses collaborateurs.

3- Capacitation des membres
A côté du contenu classique de session, il est organisé des capsules de formations sur des thématiques assez diversifiés, des débats sur des questions pertinentes, des faits de société, des concours de discours improvisés, humoristiques. Ces renforcements de capacité se font aussi bien en ligne par l’application ZOOM ou en présentiel. Au titre de quelques formations déjà dispensées figurent entre autres : 1-Comprendre l’intelligence artificielle, 2- Les styles de leadership, 3-Faire un visuel sur Canva, 4-Guide pratique Chat GPT, 5-le débat sur « Pour ou contre la polygamie » etc.

4- Mentorat et Evaluation
De ce qui précède, la méthode Toastmaster est axée sur l’apprentissage par la pratique mais aussi sur le mentorat et l’évaluation. De manière succincte le mentorat est un programme qui permet d’affecter un mentor au nouvel adhérent appelé mentoré ou protégé. Le mentor est un membre expérimenté qui s’engage à aider le protégé à atteindre ses objectifs en matière de communication ou de leadership.
A Toastmaster l’évaluation occupe une place prépondérante car tout projet, toute prise de parole doivent être évalués. L’évaluation consiste à donner un point de vu positif et constructif sur le discours de l’orateur en tenant compte prioritairement des objectifs du discours et des critères d’évaluation qui sont bien définis. Ces critères se rapportent à la clarté vocale, à la variété vocale, à la gestuelle, au contact visuel, l’aisance de l’orateur, à la conscience de l’auditoire, à l’intérêt du sujet traité etc.
Un comité exécutif élu pour un mandat d’un an non renouvelable est responsable de l’administration du club et de l’encadrement des membres.

IV. COMPOSITION DU COMITE EXECUTIF
Le comité exécutif du mandat 2023 -2024 est composé conformément au tableau ci-dessous :

NOMS ET PRENOMS FONCTIONS
   1   OUEDRAOGO RM Joseph   Président
   2   KOENOU Aimé Kassoum   Vice-Président à l’Education (VPE)
   3   MALO Tonwi Julien   Vice-Président aux adhésions (VPA)
   4   OUATTARA Abdelaziz Ismaël   Vice-Président aux Relations Publiques (VPRP)
   5   ZIGUI Aminata Secrétaire
   6   KABORE S. Florence Honorine Trésorière
   7   OUBDA Isidore Commissaire à l’organisation

Le comité exécutif ci-dessus a en charge au cours de la période du 1er juillet 2023 au 30 juin 2024 de dérouler le programme de formation au profit des membres du club et d’identifier et de proposer des membres aux postes de responsabilité du Club.
Le comité exécutif doit conduire le club à réaliser d’excellentes performances et avoir des distinctions telles que le perfect ten. Il doit surtout veiller à la croissance de l’effectif des membres à travers le recrutement.

V. ADHESION
Le recrutement de nouveaux membres est au cœur du système Toastmaster. L’adhésion au club est libre et volontaire. Toute personne qui souhaite devenir membre devra assister à une réunion en tant qu’invité, à l’issue de la session une possibilité lui sera accordée de devenir membre. Ainsi après un entretien avec le VPA et le paiement des cotisations auprès de la Trésorière, le postulant sera déclaré sur le site de Toastmaster International et devra alors membre.
Il convient de relever sans l’ombre d’un doute que la méthode Toastmaster est très efficace pour permettre à toute personne de parvenir à sa meilleure version.
Le club DGI-OUAGA LUMIERE est ouvert prioritairement à tout agent de la Direction Générale des Impôts (DGI), désireux d’acquérir des compétences afin d’impacter positivement son environnement par sa communication et par son leadership.
De par la capacité transformationnelle incontestable que comporte le système d’apprentissage de Toastmaster, le club Toastmaster est une école qui permet au personnel de l’administration fiscale qui s’y engage d’avoir une communication rassurante, convaincante et efficace avec les contribuables. Elle équipe les apprenants des potentialités de meilleure gestion et de management des collaborateurs.
Au regard des bénéfices incommensurables que procure la formation Toastmaster, il est impérieux d’encourager le personnel de la DGI à adhérer au club sans délai.
Aussi, partant du leitmotiv du club dont la marraine du Club, DTM Alice HENRY en est l’auteur, soutient ceci : “Au-delà de la performance, cultivons l’excellence“ ; en effet la quête de l’excellence doit conduire tout agent de la DGI à s’inscrire au Club DGI-OUAGA-LUMIERE.

VI. CONTACTS UTILES
Pour toute information complémentaire ou pour tout besoin d’adhésion au club, veuillez contacter un des officiers ci-dessous et votre requête connaître une bonne prise en charge.
Répertoire téléphonique des officiers du club

NOMS ET PRENOMS FONCTIONS TELEPHONES / WHATSAPP
   1   OUEDRAOGO RM Joseph   Président  70 10 66 91 / 74 80 02 80
   2   KOENOU Aimé Kassoum   Vice-Président à l’Education (VPE)  70 14 02 94
   3   MALO Tonwi Julien   Vice-Président aux adhésions (VPA)/td>

 70 20 22 82
   4   OUATTARA Abdelaziz Ismaël   Vice-Président aux Relations Publiques (VPRP)  51 25 41 16
   5   ZIGUI Aminata   Secrétaire   70 26 61 86
   6   KABORE S. Florence Honorine   Trésorière   79 04 04 23
   7   OUBDA Isidore   Commissaire à l’organisation   70 11 26 69

MUTUELLE DES TRAVAILLEURS DU FISC (MUTRAF)

Mutuelle des travailleurs du fisc (MUTRAF)

I. HISTORIQUE – CREATION – OBJET – TYPE – AFFILIATION
La Mutuelle des Travailleurs du Fisc (MUTRAF) est une association apolitique, non confessionnelle et à but non lucratif créée en 2006 entre les travailleurs de la Direction Générale des Impôts (DGI). Parti sur l’idée avortée d’une mutuelle administrative en 1996, la MUTRAF est née de la volonté de la Direction Générale des Impôts (DGI) et du Syndicat National des Agents des Impôts et des Domaines (SNAID) de collaborer à la prise en charge des problèmes sociaux et sanitaires des travailleurs des impôts et de leurs personnes à charge. Le long processus de création débute par la mise en place d’un comité de pilotage bipartite avec l’appui de structures œuvrant dans le domaine des mutuelles que sont l’Alliance Coopérative Internationale (ACI) et le Projet BIT/STEP. S’en est suivie l’étude de faisabilité qui a fait l’objet de plusieurs échanges d’appropriation puis de validation par un atelier de validation. A l’issue de cette validation est intervenue l’Assemblée Générale Constitutive tenue les 09, 10 et 11 novembre 2006 où il a été mis en place les différents organes de la MUTRAF (le Conseil d’Administration, le Comité de Gestion, le Comité de Contrôle). Toutefois, le démarrage effectif des activités n’interviendra que le 1er avril 2008 avec l’engagement de deux mutualistes en qualité de gérants bénévoles puis la continuité des prestations avec le recrutement effectif d’un gérant- salarié.
Elle est une œuvre collective et solidaire, bénéficiant d’un parrainage fort de la DGI et du SNAID et caractérisée par un bénévolat exemplaire, un engagement patriotique de mutualistes au niveau de toutes les structures.
La MUTRAF est une mutuelle sociale au sens de la réglementation communautaire UEMOA. C’est aussi une mutuelle professionnelle affiliée à l’Union des mutuelles de l’Economie et des Finances Publiques (UMEFP) dont elle assure d’ailleurs la présidence. Elle est de ce fait membre de la Fédération des mutuelles professionnelles et des caisses de solidarité du Burkina Faso (FMP/B).
La MUTRAF est également membre de l’Union africaine de la mutualité (UAM) dont le siège est à Rabbat au Maroc depuis 2022.
II. ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT
La MUTRAF est dotée d’organes de gestion et de contrôle fonctionnels, de commissions techniques dont les instances sont régulièrement tenues. Elle dispose d’une représentation dans les 45 provinces afin d’être plus proche de chaque membre. Elle a une équipe d’une quinzaine de salariés qui travaillent au quotidien pour la fourniture de prestations aux bénéficiaires.
Les organes et structures de la MUTRAF mis en place par la 2ème assemblée générale ordinaire de décembre 2016 et révisés par la 4ème assemblée générale ordinaire de septembre 2019 sont :
• l’Assemblée générale (AG), organe suprême ;
• le Conseil d’Administration (CA) composé de dix (10) administrateurs élus et de cinq (05) administrateurs désignés par les partenaires historiques et l’Amicale des agents retraités des Impôts (AARI) ; le CA est doté d’un bureau de cinq (05) administrateurs, avec à sa tête le Président de la Mutuelle ;
• les Comités provinciaux au nombre de quarante-cinq (45) dotés chacun d’un bureau ;
• le Comité de contrôle comprenant trois (03) membres élus par l’AG et deux (02) désignés par les partenaires historiques (DGI et SNAID) ;
• la Direction générale de la mutuelle avec trois départements et plusieurs services.
A ce jour, en matière de fonctionnement, tous les organes et structures tiennent régulièrement leurs instances et leurs activités depuis la 2ème assemblée générale ordinaire de décembre 2016 ; la dernière session ordinaire de l’AG ayant été tenue le 15 septembre 2023.
III. PRESTATIONS OFFERTES

  • Population couverte :
    • Adhérents : 2 752 (dont 309 retraités et 16 salariés de la MUTRAF);
    • Ayants droits (conjoints et enfants) : 4 213;
    • Total bénéficiaires : 6 965.
  • Offre de santé :
    • Niveau de prise en charge rehaussé : plafond annuel par famille de deux millions (2 000 000) FCFA ;
    • Réseau médical constitué : 225 prestataires sanitaires et para-sanitaires conventionnés répartis sur 36 localités + logiciel dédié (PIMcare) + cartes de santé éditées + Conseil médical ;
    • Prévention gratuite ou subventionnée : sur propre initiative ou par délégation reçue de la DGI ;
    •  Accompagnement financier et logistique des mutualistes pour faire face à certaines dépenses de santé d’un coût élevé ;
    • Construction en cours puis gestion d’un centre de santé mutualiste.

IV. Offre sociale

  • Prévoyance collective : une assurance décès ou invalidité souscrite pour tous les travailleurs de la DGI en activité ou à la retraite, visant à :
    • assurer la prise en charge des obsèques ;
    • soutenir financièrement le mutualiste dans son invalidité ou la famille du mutualiste décédé.
  • Allocations pour les événements sociaux heureux ou malheureux :
    • mariage civil de l’adhérent ;
    • naissance d’un enfant ;
    • décès de l’adhérent ;
    • décès du conjoint ;
    • décès de l’enfant, du père, de la mère ;
  • Mise à disposition du car à coût réduit ;
  • Assistance sociale et œuvres sociales ;
  • Facilitations (banques, immobiliers, assureurs, fournisseurs divers) ;
  • Loisirs et détente (voyages d’étude et tourisme domestique) ;
  • Gestion par délégation reçue de la DGI des événements malheureux vécus par les travailleurs.

V. PROJETS EN COURS DE CONCEPTION ET/OU DE REALISATION

  • Digitaliser les procédures de prise en charge sanitaire et sociale ;
  • Rendre fonctionnel le centre de santé mutualiste ;
  • Editer et gérer une clinique ;
  • Construire des espaces récréatifs ;
  • Créer des coopératives (habitat, consommation, …).

VI. ZOOM SUR QUELQUES DIRIGEANTS
La MUTRAF depuis sa création a connu quatre (04) présidents de conseil d’administration :

  • Mme KIEMDE/OUEDRAOGO Aminata Christelle ;
  • M. Auguste OKOKO ;
  • M. Daouda KIRAKOYA, élevé au rang de Président d’honneur depuis novembre 2022 ;
  • M. I. Arsène METUOR SOMDA, actuel PCA depuis le 15/09/2022.

La gestion au quotidien auparavant assurée par un Comité de gestion est passée sous la coupe d’une direction générale depuis septembre 2019. L’actuelle directrice générale est Mme HENRY/ZANGO Alice.

Ensemble, pour notre bien-être sanitaire et social !

Email : mutrafisc@gmail.com / direction.mutraf@gmail.com
Web : www.mutraf.net
Tél : 25 33 42 73 / 68 72 09 09 / 68 75 25 25 / 70 02 70 03

SYNDICAT NATIONAL DES AGENTS DES IMPÔTS ET DES DOMAINES (SNAID)

Syndicat national des agents des impôts et des domaines (SNAID)

Présentation du Syndicat national des agents des impôts et des domaines (SNAID)

A. Création, but et principes

Créé en décembre 1973, le Syndicat National des Agents des Impôts et des Domaines (SNAID) est l’unique organe de défense des intérêts matériels et moraux des travailleurs et travailleuses du secteur des impôts au Burkina Faso. Syndicat membre fondateur de la Confédération Générale du Travail du Burkina (CGT-B) en 1988, le SNAID est un « syndicat révolutionnaire de lutte de classes ».          En rappel, le syndicalisme révolutionnaire de luttes de classe tire son essence de la théorie et des enseignements des grands éducateurs du prolétariat (Marx et Engels) qui explique que les maux dont souffrent les travailleurs et plus généralement la société sont liés au système capitaliste et ils ne pourront prendre fin qu’avec la destruction de ce système. C’est un syndicalisme qui éduque les travailleurs sur la cause de leur misère, et les aide à s’organiser pour défendre conséquemment leurs droits. C’est un syndicalisme anti-impérialiste qui doit savoir et pouvoir lier la lutte que mènent les travailleurs pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail à la lutte des peuples contre la bourgeoisie et l’impérialisme.

Le SNAID a pour objectif principal de défendre les intérêts matériels et moraux de ses membres.

Ses objectifs spécifiques sont :

1°) d’unir et d’organiser les travailleurs de la Direction Générale des Impôts en vue :

  • de défendre fermement les intérêts matériels et moraux de ses membres ;
  • d’œuvrer à l’acquisition et au développement chez ses militants, d’une conscience anti-impérialiste, anti-réactionnaire et anti-opportuniste conséquente ;
  • de lutter pour la sauvegarde et l’élargissement des libertés démocratiques et syndicales ;

2°) de réaliser dans la lutte et par la lutte, l’unité, la solidarité combattante entre les travailleurs, élèves et étudiants ;

3°) de lier ses luttes revendicatives à la lutte du peuple pour sa libération nationale et sociale.

Le SNAID, s’appuyant sur sa ligne révolutionnaire de lutte des classes, fonctionne sur la base des principes suivants :

  • le centralisme démocratique ;
  • la critique et l’autocritique.

Syndicat n’adhérant à aucune organisation politique ou confessionnelle, le SNAID se réserve le droit de soutenir toute action dont la finalité est l’amélioration de la situation générale des travailleurs.

B. Organisation et représentativité

Dès sa création, le SNAID s’est attelé à la mise en place des sections à travers tout le pays où se trouve une direction fiscale. Ce travail d’implantation a permis d’avoir une meilleure représentativité du syndicat à travers tous les services des impôts sur toute l’étendue du territoire national grâce notamment aux sections, sous-sections et comités. Ainsi à ce jour, le SNAID compte :

  • 14 sections syndicales : le Kadiogo, le Houet, le Kourittenga, le Gourma, le Boulgou, le Sanmatenga, le Mouhoun, le Yatenga, le Boulkiemdé, l’oubritenga, le Seno, la Comoé et le Poni, le Zounwéogo ;
  • 05 comités SNAID : le Ganzourgou, le Nahouri, le Kourwéogo, le sebba et.

C. Les différents Secrétaires généraux

Depuis sa création en décembre 1973, le SNAID a toujours tenu régulièrement ses instances dont la dernière est son 14e congrès ordinaire qui a eu lieu à l’Atelier Théâtre Burkinabé (ATB) à Ouagadougou les 27, 28 et 29 janvier 2016. A ce jour, sept (07) Secrétaires généraux se sont succédé à la tête du syndicat :

  • 1er : ZONGO Gustave de Décembre 1973 à novembre 1976 ;
  • 2e : HEBIE P. Anatole de Novembre 1976 à juin 1984 ;
  • 3e : OUEDRAOGO Sibiri de Juin 1984 à 1988 ;
  • 4e : Diallo Amadou de 1988 à juin 1992 ;
  • 5e : TAHITA F. Rigobert de Juin 1992 à novembre 1997 ;
  • 6e : Moyenga D. François de Novembre 1997 à janvier 2016 ;
  • 7e : TRAORE Nongo Grégoire de janvier 2016 à novembre 2020 ;
  • 8è : BAYIRE Zakaria depuis le 14 novembre 2020

D. Quelques dates historiques

  • 20 ; 21 et 22 déc. 1973 : Assemblée générale constitutive
  • 1975 : Première plateforme revendicative
  • Nov. 1976 : Premier congrès ordinaire
  • 1985 : Suspension par le pouvoir du Conseil National de la Révolution (CNR) du Secrétaire général et de quatre (04) autres militants (ZIDA Luc, KABORE Paul, SANKARA Raogo Omer, BELEMBAOGO Augustin)
  • 29 oct. 1988 : Membre fondateur de la CGT-B ;

E. Quelques luttes et acquis

  • 1975 : Le SNAID prend part aux grandes batailles pour les libertés syndicales et la démocratie en Haute volta.
  • 1983 à 1987 : la lutte pour préserver le SNAID contre les tentatives de liquidation par les comités de défense de la révolution (CDR).
  • 1988 à 1992 : Le SNAID mène une lutte sectorielle pour un statut particulier et la carrière des agents des impôts, parallèlement avec les luttes collectives pour les avancements avec incidence financière et dédommagement des militants qui ont été victimes de la répression du CNR.
  • 1992 à 1997 : Des luttes pour l’amélioration des indemnités et du Fonds Commun sont conduites
  • 1998 à 2009 : Le SNAID prend part aux luttes pour les questions politiques et économiques, notamment contre l’impunité des crimes économiques et de sang suite à l’assassinat du journaliste Norbert ZONGO et de ses compagnons d’infortune.
  • 2009 à 2015 : Des luttes sont axées sur la carrière des agents, le financement de la DGI et l’allocation de moyens de travail conséquents ;
  • 2016-2017 : lutte pour l’amélioration des conditions de vie et de travail ;
  • 2018 : grande lutte dans le cadre de la CS-MEF pour la préservation des acquis ;
  • 2021 : aboutissement des négociations pour l’amélioration de la situation indemnitaire des agents des impôts ;
  • 2022 : démarrage des travaux de rédaction du document et de réalisation du film documentaire sur les 50 ans de vie du SNAID ;
  • 2023 : démarrage de la construction du siège national du SNAID.

F. Composition du bureau

  • Secrétaire général : BAYIRE Zakaria ;
  • Secrétaire général adjoint : COMPAORE Nabasnogo ;
  • Secrétaire à l’organisation : OUEDRAOGO Pingdabamba
  • Secrétaire adjoint à l’organisation : KABORE Sébastien
  • Trésorier Général : SOMBIE Batiéma ;
  • Trésorier Général Adjoint : KONKOBO Rabila
  • Secrétaire à la formation syndicale et à la presse : YERBANGA Noufou ;
  • Secrétaire adjoint à la formation syndicale et à la presse : Feu DIALLO Tahirou
  • Secrétaire aux affaires féminines : OUANGRAOUA Rasmata

Contacts : 76 10 26 23/73 73 58 49 / snaid_bf@yahoo.fr

G. Evénements

  • Organisation du 16è congrès ordinaire ;
  • Organisation de la commémoration du cinquantenaire du syndicat ;
  • Renouvellement des sections non à jour ;
  • Formations des dirigeants et militants syndicaux ;
  • Tenue des conseils de direction ;
  • Tenue du conseil syndical.

SYNDICAT NATIONAL DES TRAVAILLEURS DES IMPÔTS (SYNATI)

Syndicat national des travailleurs des impôts (SYNATI)

Evolution de l’effectif du personnel par sexe de la DGI du 2012 à 2022

Evolution de l’effectif du personnel par catégorie de la DGI du 2012 à 2022

Evolution de l’effectif du personnel de la DGI du 2012 à 2022